Derniers D+ avant l’Oisans


Pas de gros entraînements ces derniers temps malgré un trail de l’Oisans en ligne de mire avec prés de 800D+ annoncé pour le 10 km.

je n’aurai couru que deux fois seulement depuis samedi dernier. Ce jour là correspondait a la fin du Tour du Vercors de Timothée Nalet (350km et 14000D+ sur 7 jours).  Il devait rejoindre Grenoble en passant par St Nizier. J’avais donc décidé d’aller courir la haut pour peut être faire quelques kilomètres en sa compagnie.

Apres un coup de fil à ses amis pour savoir où il se trouve, j’apprends qu’il est encore loin, et n’ayant pas réussi à les localiser, je pars en attendant sur un chemin forestier fort agréable.

Il faut très chaud , le temps est orageux, et j’observe une soudaine averse très localisée :

Pour celui qui voulait prendre une bonne douche à ce moment là : c’était ici et pas ailleurs!!! 😉

Il est presque 17h et je dois redescendre sur Grenoble, je passe un dernier coup de fil pour savoir où en est Timothée , il ne serait pas loin..Mais je ne peux attendre plus, le temps se couvre et l’orage  approche… ça sera pour une autre fois. J’aurai fait une belle sortie à 1100m d’alt. c’est toujours bon pour l’oxygénation!

Pour info Timothée m’avouera être passé au beau milieu de l’orage. Il aura bouclé son Tour. Chapeau!

Suite a cette sortie, j’avais prévu une séance le mardi midi, mais c’était sans compter sur le réveil d’une douleur, venue de nulle part, au pied au niveau du talon sur le côté interne.  Une gêne importante et sensible au touché.  Changement de programme et je rejoins Michael chez D4  où il doit récupérer les T-shirt du Taillefer Trail Team.

Je passes donc en mode  RGA (Repos, Glaçage et Anti-inflammatoire). Même si je vais un peu mieux et l’envie d’aller courir et là,  je zappe la séance de jeudi midi  pour privilégier la suivante prévue le vendredi matin :

Sous un temps bien humide et frais je prends le départ vers 9h30 pour la montée aux 4 Seigneurs.

Arrêt avant le fort au km « Zéro »  avec 5,2km de montée pour 585 D+ en 1h tout pile.

Après une première petite pause au Belvédère , je prends la route goudronnée, jusqu’à la bifurcation avec la route forestière.

Là je me retrouve dans une foret luxuriante, humide, et habitée, bref, une ambiance amazonienne,

que je vous laisse découvrir ici (pensez à monter le son!)

La descente se fera en 35 minutes avec une légère douleur au genou droit..

Encore un mal venu de nul part…décidément..moins je cours et plus j’ai des douleurs, c’est à n’y rien comprendre…

Maintenant, je me mets en mode « relâche » jusqu’au dimanche 5  juin car avec 800D+ sur 10km va falloir arrivé reposé!

De toute façon, peut de possibilité d’aller courir cette semaine, entre une grève scolaire mardi, un jeudi et vendredi au boulot…(et oui..) , dimanche va vite arrivé!

C’est avec cet état de forme que je retrouverai quelques membres de la Team pour un week end au coeur de l’Oisans!

J’ai hâte d’y être!!!

 

Dimanche : Appel à la mobilisation générale!


Voila plus de 22 semaines que notre ami Canadien Luc s’entraîne pour ce marathon D’Ottawa.

Dimanche sera un jour important pour lui, car c’est sur cette course que se jouera  sa qualification  pour Boston en 2012.

Luc nous a beaucoup appris et surpris durant toute sa préparation :

Du bain de glace au doigt gelé en passant par les Yasso  et  un marathon à -14°c  .

Avec aussi la découverte d’une région et d’une ville qu’il a su mettre a profit pour ses entraînements.

Quelle force et détermination pour arriver à cette qualification!

Voila pourquoi je vous propose de l’accompagner ce dimanche 29 mai.

Chez nous il sera 13h00 et il ne sera pas évident de pouvoir aller courir en ce jour de Fête des Mères !

http://doodle.com/t97idcake8adsc5z#table

j’espère que nous serons quand même nombreux à prendre le départ ou à faire quelques kilomètres avec lui, et espérons que l’effet Synergie soit efficace et lui fasse oublier ces vieux démons!

Passage en mode compétition!


Retour sur dimanche dernier où je participais au Tour de Comboire un petit Trail de 11km et 240D+.

Un jour exceptionnel pour moi, car mes rendez vous avec la compétition se comptent sur les doigts de la main.

Ce tour je le connais bien pour l’avoir pratiqué mais « en mode Vinvin20 » comme disent certains!

La course est à 9h15 et je devais retrouver sur place Nino  autre membre du Taillefer Trail Team  qui court souvent le midi en ma compagnie.

Le temps est bien frais ce matin là, puisque il faut 8°c à peine avec en plus un vent de Nord assez soutenu qui à l’avantage de chasser les nuages porteurs de pluie la veille.

Sur la rocade , telle une lampe sur une maquette, le soleil éclaire le rocher de Comboire cadre de notre petit Trail : Le décors est planté!

le Rocher de Comboire

Je me suis deja habillé avant de partir, et déçu de ne pas porter les couleurs du TTTrail, mais le manche courte là ça le fait pas. Pas de short non plus, mon choix se sera porté sur un caleçon long, et le Columbia Fluid run half zip   plus un coupe vent. J’opte aussi pour un porte bidon avec un gel isostar à la pomme, histoire de boire quand je veux sans attendre le ravito. J’ai dans mon sac de sport bien d’autres choses, il faut dire que je pars pour ce 11km comme d’autres partent pour un 50km. 😉

Je retrouve Nino, qui a deja pris son dossard, et m’accompagne pour récupèrer le mien. On nous offre au passage un joli sac marqué « Ronde du Tram » (le 30 km).

Lui n’a pas encore fait son choix vestimentaire . le choix est vite fait pour lui : caleçon court, t-shirt et coupe vent…Reste les chaussettes…là Nino nous sort tout un lot de Kalendji noires…des courtes, des longues, des usées, des plus neuves…reste à trouver les deux identiques…Une bonne partie de  rigolade :

Bon l’heure tourne et le départ du 30km est annoncé. Quelques consignes à la cinquantaine de coureurs present et le coup de feu est donné.

Aprés leur depart, on s’échauffe un peu, le soleil semble gagne sur le nuage et j’ai deja un peu chaud avec mon coupe vent..

On découvre que la neige est tombée bien bas (1500m/1700m) du coté de Chamrousse :

C’est pas tous ça, mais on nous incite à rejoindre le point de départ, il est 9h15 et un peu plus de 130 personnes sont en place.

C’est parti!

A cette heure ci je pense  à d’autres Runnosphèrien en France qui participent à une course :

A Strasbourg  : Mathes, Noostromo, Clara et Giao  (semi et 10 km)

A Paris  : Maya , Sydoki et  Franck (sur le 10km de courir ensemble)

A Lille : Nico (sur la route du Louvre)

Un autre passionné , Timothée s’engage pour un tour du Vercors sur 7  jours quelques centaines de mètres au dessus de nous.

Apres un premier kilomètre je vire le coupe vent et l’accroche à mon porte bidon en faisant un double nœud…j’aurai pas du le prendre, mais au dernier moment la voiture étant trop loin, pas le choix, et ici pas de sac si on a froid en attendant, comme dans les grandes couses parisiennes.

On s’engage alors sur les berges de du Drac, c’est droit et plat, la montée c’est pour plus tard.

Je prends ici une dernière photo…Nino prend alors quelques longueurs d’avance a ce moment là…je ne le rattraperais plus.

La longue montée arrive bien vite et certain entament le mode marche. Je remonte ici quelques coureurs.

Au ravitaillement (6 éme km) peu de monde s’arrête…Il faut dire que le temps n’est pas très chaud.

Je profite ici pour resserrer mes lacets  avant la descente. Tiens une poubelle pour les gobelets, je vais m’en servir d’appuis, mais erreur, c’est une poubelle en tissus, et je manque de me vautrer !

La descente est un pur bonheur , je me fais plaisir et gagne quelques places…Mais c’était sans compter sur les derniers kilomètres qui vont me faire regretter ce lâcher de chevaux, quelques dernières bosses m’auront remis  à ma place. Je finirait ce 11km et 240D+en  1h12

quelques 2 minutes dernier Nino dont la Garmin aura mesurée 12km et 350D+ (plus plausible à notre avis).

Nous resterons quelques temps pour voir arriver les premiers coureurs du 30km et 1500D+.

L’apres midi aura été difficile pour moi, comme lorsque je force en entraînements (frac), maux de tête et fatigue générale…Obligé d’aller m’allonger pour une petite sieste.

Toujours ces petits soucis d’après course environ 2 ou 3 heures plus tard…puis retour à la normale.

Reste maintenant à se mettre en condition pour le Trail de L’oisans avec la présence d’une bonne partie de la Team.

Défi : Le tour du Vercors en 7 jours


Réaliser le tour du Vercors en Trail,soit 350 kilomètres  et 14000D+ en sept jours : C’est le défi que c’est lancé Timothée Nalet.
Départ prévu dimanche 15 mai de St Nizier. Avec une première ascension  au sommet du Moucherotte. Il va emprunter les sentiers de la Grande Traversée du Vercors.
Voir son programme ici
Magnifique Teaser!


La meteo annonce un rafraichissement à partir de dimanche.
Souhaitons lui bonne chance et bon courage!

Mon avis sur les T-shirts Columbia


Après Michael et Lexel , à mon tour de donner un avis sur les deux T-shirt Columbia remis à quelques membres du TTTrail  début Mars.

J’ai bien évidement utilisé en premier :  le Columbia Fluid run half zip qui est un manche longue.

Il m’a accompagné sur plusieurs sorties, principalement les sorties du dimanche matin avec des T° inférieurs  à 15°c et en mono-couche. Rien à dire au niveau de la qualité du produit ,  je n’ai pas eu de sensation de mouillé et l’évacuation de la transpiration est bien réel, et ce même avec le sac a eau dans le dos.

Aprés plusieurs utilisations , je me rends vite compte que je l’aurais aimé en version manches courtes. Sur la plupart de mes sorties , j’aurais fini les manches retroussées. Il faut dire que l’ampleur de celles ci crée un flottement que je trouve gênant à la longue et pour être « Fluid », il l’est pour moi un peu trop!

Même si je suis petit, les manches sont trop longues et surtout trop amples

J’ai apprécié le col montant en mode Zip fermé, par contre l’ouverture importante de celui ci ne m’a pas emballé, puisqu’à l’ ouverture du zip même à mi- course on perd en tenue…le T-shirt part dans tous les sens, et la aussi je suis vite gêné  et j’ai souvent jonglé entre ouverture et fermeture.

La texture est agréable , même si la maille reste fragile, puisqu’un simple ongle mal taillé à suffit pour faire sortir un  fil.

Dernier point : La poche MP3.

Le jour où j’ai voulu l’essayer, j’avais deja enfilé mon  T-shirt et j’ai vite abandonné, après avoir bataillé un bon moment, car mon Ipod Shuffle ne rentrait pas et le passage pour le fil du casque demandait aussi une certaine dextérité. J’ai refait le test T-shirt face à moi.

L'ipod ne passe pas en largeur, il faut l'enfiler en long puis le rebasculer une fois à l'intérieur

Pour le Shuffle, il est quand même bien plus pratique en mode clipsé sur le short!

-En conclusion : Le Columbia Fluid run half zip reste un bon  T-shirt, son lavage et séchage est rapide, j’ai toujours plaisir à l’utiliser même si en ce moment avec les températures d’été que nous avons, son petit frère le « Trail Pro 2 crew » lui fait de l’ombre.

Suggestion à Columbia : si vous pouviez me le faire en mode manche mi-long, ça serait le top!

Comme je le dis le Trail Pro 2 Crew de Columbia  a vite pris la relève avec un  mois d’Avril qui à battu des records de chaleur.

Je l’ai  utilisé pour les sorties du midi.

Il est tout simplement remarquable par  sa douceur, et c’est pas Doune, Lexel et Lamiricoré qui diront le contraire…Sur ce point tout le monde est d’accord.

Contrairement  à son frère  pourtant de même taille (M), le Trail Pro 2 Crew est très prêt du corps et il se fait vite oublier.

Concernant l’évacuation de la transpiration je rejoins ici l’avis de Lexel.

Voici deux photos,contrastes volontairement forcés, afin de mettre en évidence les points restés mouillés après une heure seulement de course :

De face : le torse reste mouillé

Au niveau du dos pas mieux, le maillage ramène la transpiration au niveau de la colonne vertébrale mais l'évacuation ne se fait pas complètement

Ce test avait été fait avec une température de 23°c environ. Avec des températures plus hautes l’évacuation se fait mieux, mais je ne le mettrais pas avec une poche à eau, car trop fin et il doit être inconfortable (sensation d’avoir le dos trempé).

En conclusion :

ça reste un bon T-shirt très très confortable, j’avoue n’avoir jamais ressenti une telle sensation de douceur auparavent.

Il est facile d’entretien et sèche rapidement. pour ma part je le trouve moins fragile que le « Fluid Run » , le maillage étant plus serré.

J’ai toutefois eu « des coups de froid » notamment dans des zones ombragées..Peut être du au fait qu’ il reste mouillé .

Voila l’avis d’un simple trailer qui court juste pour se faire plaisir…Vous comprendrez donc que je n’aurais pas poussé ces T-shirt dans des conditions extrêmes.

Je ne leurs auraient simplement demandé que ce pourquoi ils ont été créés :

Etre porté par le coureur le plus commun des mortels.

Pour en finir avec Avril


Retour sur la semaine écoulée après un weekend de Pâques chargé en graisses saturées,

J’ai repris lundi matin  le chemin du Fort de Montavie pour 11km et 300D+.

Oui l’accès est interdit mais rien n’empêche d’y aller…Alors..

Petit autoportrait dans le lavoir du village

Arrivé au Fort, je constate que le  site se dégrade de plus en plus, et apparemment je suis loin d’être le seul à braver les interdits..

Dans la descente passage devant mes amis les chevres, mais aujourd’hui personnes au rdv.

Après une belle descente en foret j’arrive au « Belvédère du Sabot » et je suis désabuser par la bêtise des jeunes.

Quel intérêt de saccager ainsi le patrimoine culturel mise à disposition?

comme je l’avais lu du cote de la ferme des visons : « Promeneur, si tu es un homme tu admireras le paysage, si tu es un âne tu marqueras ton passage ! »

Le lendemain mardi midi , passage à Bachelard et après 40′ de footing , je décide de faire un petit test de vitesse, presque un demi cooper comme Clara et Noostromo ont pu le faire ces derniers jours. Rien d’officiel, pas de piste et  j’ai fait ce test que sur le petit tour de 1240m……en 5’25, soit 13,7km/h…y a encore du boulot !

Mercredi après le travail, je chausse les baskets pour aller faire un tour sur la colline derrière chez moi, avec l’intention de faire quelques montées/descentes sans m’éloigner.

En effet le temps est à l’orage ce soir et après une petite averse le soleil refait une apparition.

J’aurai fait un bon exercice de 45′ avec des montées pas trop raides et des descentes techniques.

Le cimetière de Poisat se situe sur ce parcours et si un jour je dois aller sous terre, c’est ici que aimerai être installé. Sur cette colline que j’aime parcourir..

Bon, ça c’est dit….revenons  à des choses plus positives!

Dernière sortie de la semaine vendredi midi au départ de Bachelard, je prends la direction des berges de l’Isère en direction de Comboire.

Après un parcours sur piste cyclable je rejoint un chemin en contrebas, plus agréable et ombragé.

Sur le chemin du retour petit passage sur la passerelle vélo et piétons du Drac .

Initialement couverte et en bois, elle avait pris feu il y a deux ans et a été reconstruite l’année dernière.

Vue en direction du massif de la Chartreuse:

Avec un peu d’avance les premiers coquelicots colorient le paysage urbain :

Voila en résumé la semaine écoulée et un mois d’Avril deja derrière nous..

Le beau temps semble toujours d’actualité, alors cette semaine, et bien  on remet ça!