18/12/11 : « On a couru dans la neige »


-5h45 :  Le réveil sonne en ce dimanche matin, jour de rassemblement du Taillefer Trail Team pour le premier OFF hivernal. Mon sac est prêt depuis la veille.  La neige doit être au rendez vous, mais reste à rejoindre la base Matheysine. A l’ouverture des volets du LEM je découvre une tempête cosmique blanche .

-7h12 : Aprés réflexion, et avec beaucoup de regrets je décide d’envoyer un message au capitaine pour lui faire part de mon forfait :

« Désolé, ça sera pour une autre fois. Amusez vous bien et soyez prudent. Ici il neige, je vais aller courir vers 8h. Amitiés à tous et bon courage 😉 « 

-7h30 : la meute doit à ce moment s’élancer.J’aurai aimé rencontrer certaines personnalités locales, mais aussi un certain « runnonaute » venu de l’hémisphère sud…

-7h45 : Je décide de partir en loup solitaire, pour mettre moi aussi en ce début d’hiver, un premier pied dans la neige.

-8h00 : Check list avant la sortie… : Mulebar de survie, yacktrack, gourde de Marron,  bidon 500ml, tube polaire, bonnet anti-radiation neigeuse, gants, coup vent, sans oublier mon Sonyericsson me permettant de rester en relation avec la terre.

-8h15 : je quitte le LEM avec pour but l’ascension des 4S, 6km et 700D+

Arrivé à Romage, je rentre dans les nuages, et la neige tombe de plus en plus fort. J’envoie cette photo au capitaine Mic accompagnée de ce message :

"Alors? et vous? Je suis à 500m D'alt 🙂 "

Je continue mon ascension jusqu’à rejoindre la route du fort. Je privilégie le chemin par la foret, plus a l’abri de la neige que la route.

Mon radio-téléphone sonne. C’est la base qui cherche à rentrer en communication avec moi!

Le captaine Mic me confirme que tout va bien en Matheysine, eux aussi sont sous la tempête cosmique!

ça me redonne le moral, il me reste à ce moment  moins de 2km mais  encore 200D+!

Le paysage est magnifique, je suis le premier à fouler cette terre blanche 🙂

J’attaque alors le dernier km de la route qui mène au fort, à 800m d’alt. , c’est à dire a l’attitude de départ du OFF, et j’imagine ce qu’ils doivent avoir sous les pieds du côté de La Mure.

Un arbre coupe la route avant l’arrivée, mais c’est pas ça qui va m’empêcher d’atteindre mon but!

C’est l’avantage d’être à pied! Allez! saut d’obstacle!

Apres 1h20 : objectif "fort" atteint!

Il neige toujours autant. Dernier contact avec la base pour signaler ma position avant de redescendre  en direction du LEM.

Entre temps, plus bas la route est dégagée, et je décide de rentrer par cet itinéraire.

le ciel semble alors se déchirer, laissant apparaitre quelques brefs rayons solaires.

Une sortie en solitaire, mais en harmonie avec le Taillefer Trail Team avec ce OFF de OUF!

Avec pour moi un double sentiment… Decu de ne pas avoir ete de la parti, mais heureux d’avoir mis moi aussi un premier pas dans la neige.

20 ème Cross des enfants malades : la course


Ce samedi matin avait lieu le cross des enfants malades au pied du CHU de Grenoble. Plus de 4000 participants confondus cette année sur 6 courses (CE, Public, lycéens, enfants et marches). Un nouveau record!

Tous les résultats sont ici.

C.H.U de Grenoble

C’est pour des raisons de commodité que je m’inscris toujours à la première course des CE à 9h30. N’ayant pas la chance d’avoir un comité d’entreprise, C’est le TTT qui sera mon employeur..ça commence d’ailleurs à devenir une grosse boite! 😉  Après un aller retour « ligne de départ-voiture », je suis prêt. Manches longues et caleçon long. La température étant positive, pas de gelée. Bref des conditions idéales. A une demi-heure du départ, je commence un petit échauffement parmi d’autres coureurs.

9h25 tous le monde se regroupe et je me place en milieu de peloton, je sais que suis là juste pour participer sans aucun objectif.

Le coup de feu est donné par Marc Lièvremont parrain cette année (voir vidéo) et qui participera même à la course grand public à 11h00.

ça trottine au départ, je suis content d’être ici, l’ambiance est bonne, je pars à un rythme tranquille, peut être trop tranquille…Je double deux filles déguisées en Vamps et prends même le temps de faire une petite photo tout en courant :

Les Vamps à plus de 10km/h

Au bout d’un kilomètre, quelqu’un me tape dans le dos. C’est un ancien ami du stade Bachelard que je n’ai pas vu depuis bien longtemps et avec qui j’avais fait ce cross en 2008. On prends le temps de discuter sur un bon kilomètre, et il me fait remarquer que nous avions à l’époque un rythme bien plus soutenu.  Il part devant, je ne le verrai plus. Je continue à mon rythme et passe le panneau des 3500m en 20′. A mi parcours je suis bien et contrairement aux autres années, je ne suis pas à l’agonie, je double, double encore, et je me sens plutôt bien. Je passe la ligne d’arrivée en 37’42.  Non Lexel , je n’ai pas vomi :). J’aurai en effet pu faire mieux, mais je me suis fait plaisir et l’important ici était de faire une bonne action.

Après un passage au ravitaillement, et un vin chaud plus tard, je suis content de discuter un moment avec « Belblog » qui finit cette course CE à plus de 16km/h! Je ne m’attendais pas à le voir ici, une semaine après sa Saintélyon…Chapeau!

Retour à la maison avec un T-shirt de plus. Prochaine course officielle pour moi :  le Trail de l’Oisans en Juin…A moins que d’ici là l’envie me prenne d’aller faire un petit trail blanc..

Entre temps,  il y aura d’autres moments à partager, avec les amis, ou lors de mes sorties en solitaire.

20 éme Cross des enfants malades


Samedi matin je serais au départ du  20 éme Cross des enfants malades de Grenoble.
7km sur les berges de l’Isère, avec une participation de plus de 3500 coureurs l’année dernière : Une des plus importante course du département.

Organisé par L’ITEC Boisfleury l’intérêt est de récupérer des fonds pour le service pédiatrie afin d’acheter du matériel pour améliorer le séjour des enfants à l’hôpital.

Cette année le but est de financer un tapis de marche pour le service d’orthopédie pédiatrique.

Ceux qui me suivent, savent que je ne suis pas très compétition, c’est donc plus pour le plaisir de participer que je serai à ce rendez vous. L’année dernière j’avais mis 35′ pour ces 7 km, je n’ai bien sur aucune  idée de mon temps pour cette année. Je ne me suis pas entraîné pour ça. L’important étant ici de participer.

La météo s’annonce sèche avec un ciel couvert, propice a des températures positives.

L’inscription au Cross se fait ici, ou sur place le matin même.

j’espère que la barre des 3500  participants sera dépassé cette année.

Alors si vous êtes du côté de la capitale des Alpes samedi matin,  sautez dans vos baskets et rendez vous devant le CHU!

 

 

Deux joggeurs et un performeur


Il est des sorties comme celle ci, des rencontres improbables qui nous font avancer et nous dépasser.
C’est Nino, qui prend la plume à ma place pour raconter ce footing où tout les deux nous nous sommes retrouvés emportés par un « pro » en mode récup.

Nino membre du TTT

 

« Au fait, te rappelles tu ?

C’était par une belle journée de fin d’automne, ou début d’hiver, le temps avait sérieusement fraîchi depuis 2 jours.
Une rencontre improbable entre 2 joggeurs, venus faire une sortie habituelle sans objectif précis, et un performeur au sommet de sa forme en attendant le fameux col de la Gineste et Marseille-Cassis.
Une idée inattendue de ce performeur, d’aller doucement cette fois-ci, entre 11,5 et 12 km/hr pour nous accompagner, laquelle allure fait perdre le sourire et la décontraction à nos 2 joggeurs.
Bon démarrage timide à 5’28 » moyen, les traits se tendent un peu, nous allons gérer comme ça. Ben non !! Nino le diabolique, entreprend une course contre je ne sais quel temps, quelle chimère, voir quelle femme divine qui serait devant lui, et tout le monde suit…. Vitesse stabilisée à 12 km/hr, qui ne fait plus rire que notre performeur. Il discute, sourit, plaisante pour détendre ce qui peut encore l’être chez nos 2 gentils coureurs à pieds….
Fin du 2ème grand tour de Bachelard en 39 mn, Vincent prétextant la fatigue, s’arrête et taille une bavette avec une connaissance locale traileur et respire un peu. Notre performeur, sans doute lassé par notre rythme « tortuesque » va finir sur la piste pour dynamiser sa fin de séance. Notre Nino, un peu lièvre cette fois-ci, se retrouve donc seul et avec ses esprits. Vincent consent un petit effort de 3,6 km supplémentaires et nous poursuivons la séance tranquillement, rien ne s’est passé finalement. Nos 11,2 kms avalés en 1h02’23 », le sourire retrouvé, la séance se termine comme elle aurait dû se dérouler….Nous sommes très heureux, nous les joggeurs.

Moralité : rien ne sert de courir, il suffit d’arriver à point.
Moralité bis : Nino n’a jamais rattrapé quoi ou qui que ce soit. »

PS : Notre Performeur a fini Marseille-Cassis en 01h17 soit une moyenne de 15.76 (dans le top 20 des V1)  . Ceci explique cela. 😉