Tour des 4 seigneurs à la fraiche!


Dans « le guide du voyageur dans le département de l’Isère » datant de 1856 on pouvait lire :

« La Montagne des Quatre Seigneurs à l’aspect d’une énorme pyramide tronquée…….. Les flancs de la montagne  représentent l’aspect d’un tapis de verdure mais ils sont entièrement dépourvus d’ombrage.  Cette course doit être faite à huit heures du matin pour éviter le grand soleil On peut être revenu à onze heures.  Prix de la course 3 fr par âne 6 fr par mulet 3 fr par guide. »

tour des  4s

Moi, c’est à 6h20 ce dimanche matin , sans âne ni mulet que je suis parti faire le tour de cette montagne. Aujourd’hui la foret a remplacée le tapis de verdure sans ombrage de l’époque et c’est sur des chemins bien gras et dans une relative fraicheur (20°c) que j’ai parcouru ces 16km et 570D+.

A cette période de l’année le soleil éclaire déjà une partie de l’agglomération grenobloise qui sommeil encore…

Photo1773

La montée se fait par Romage comme pour les sorties au Fort, avec tout de suite une belle élévation de 400D+ sur 3km.  Je ne force pas ici et privilégie le mode marche rapide. Pour plus de tranquillité, le cardio sera resté aujourd’hui à la maison 😉

Photo1783

Malgré une arrivée de l’été assez tardive, à ma grande surprise, les foins sont déjà faits.

Au dessus de Romage je prends un petite pause et une barre énergétique pour maintenant partir en pleine foret à flanc de montagne pour rejoindre de l’autre cote de la colline le hameau de Villeneuve d’Uriage.

Photo1798

Quelques montées…Quelques descentes, c’est assez roulant mais une bonne partie du parcours ressemblera à ça :

Photo1810

Ha! C’est un coté bien ombragé et humide de nos jours, de nombreux petits ruisseaux descendant de la colline traversent ce chemin forestier, et on rajoutera que du bois a été tiré récemment labourant le terrain.  Il me faut a plusieurs reprises jouer les acrobates sur les rondins de bois pour pouvoir continuer ma route.

Photo1808

Plus je me rapproche du hameau  plus le soleil fait son apparition, et c’est avec une étonnante facilité que j’arrive au lavoir de Villeneuve sans avoir croisé qui que ce soit.

Photo1813

Ma deuxième pause se fait un peu plus loin au lavoir pour un deuxième ravitaillement..Il faut dire que je  suis parti avec pas grand choses dans le ventre..

Photo1823

Une pause plus prolongée que prévu, avec cet « ancien » du village venu chercher de l’eau et qui  répond  avec plaisir et nostalgie à quelques unes de mes questions sur une époque révolue, mais qui ne semble encore pas si loin dans ce genre de village.

Photo1824

Il me faut repartir à présent, mais les jambes sont maintenant lourdes et les sensations moyennes, pour entamer la descente sur Herbeys par la route.

Photo1831

Je retrouve enfin mes jambes lorsque je rejoins un sentier que je connais bien et qui va me ramener à la maison.

Photo1844

Cela faisait bien longtemps que je n’avais pas fait une pareille sortie! Par sûr que j’arriverais a me réveiller tout les dimanches aussi tôt, mais j’avoue franchement qu’à cette période de l’année, je suis persuadé que c’est a ce moment de la journée que l’on fait les plus belles sorties.

Publicités

« L’express » de 12h19


Ce jeudi midi, avec un soleil enfin à ça place, une température que l’on trouverait presque trop chaude,  je me suis un peu élevé « mécaniquement » au dessus de la ville pour rejoindre une portion de l’ancienne voie du tram Grenoble-Villard de lans.

 parcours

Il m’aura fallut un bon 1/4 d’heure de voiture pour rejoindre à 720m d’altitude la plus belle partie (selon moi) de cette ancienne ligne.

Mais avant de partir revenons quelques années en arrière, à l’époque où le stress n’existait pas, et où l’on avait pas peur de se lancer dans des travaux de grandes envergures, comme celle de ce tramway qui relayait de 1920  a 1951 la ville de Grenoble à celle de Villard de Lans.

debut

Début 19éme siècle -Auteur : Martinotto Frères- Musée Dauphinois

La sortie va être « express » car il faut prévoir le trajet retour en voiture.

Le départ est donné ici, au niveau de ce premier ouvrage d’art, le tramway passait au dessus.

Photo1715

Après quelques centaines de mètres, je rejoins rapidement l’ancienne voie « ferrée »qui ne l’ai plus, et quelques traverses d’époque m’indiquent que je suis biens sur le bon itineraire.

Photo1731

ça grimpe, doucement, mais surement. Ce tramway n’était pas un train a crémaillère, la pente est donc douce, et ces 3 km de montée seront un bon exercice pour moi.

La végétation se fait plus dense à l’approche du premier des deux tunnels, le plus long.

A l’intérieur : Une climatisation naturelle.. Quelle agréable fraicheur!

Photo1724

La montée se poursuit avec quelques points de vue sur le moucherotte

Photo1738

Le deuxième tunnel, plus court est en virage, et ça grimpe toujours avec le même pourcentage de pente.

Photo1727

A ma droite dans le sens de la montée, la chaine de Belledonne et en contrebas la cuvette Grenobloise.

Photo1739

Encore un petit passage où la fraicheur se fait sentir. Je peux vous dire que ça descendait bien..il faut dire que les quantités de neige ont été importantes cette année.

Photo1744

Je quitte alors la portion sauvage du tracé pour rejoindre une route goudronnée..Et oui, on est en 2013, je retrouve ici la civilisation, avec de bien belles maisons…ça fait envie hein?

Photo1755

Je ferai demi-tour ici, avec  une descente sans arrêt et en musique avec de bonnes sensations de vitesse.

Entre les oreilles un excellent petit single, déniché par Terre de Trail,qui collait bien je trouve avec cette sortie rétro :

Voila pour cette courte séance de travail et de plaisir! ça faisait bien longtemps que je n’étais pas revenu ici. C’est toujours aussi beau..Il me manquerait jute une petite demi-heure..Mais je ne vais pas me plaindre..Tout le monde ne bénéficie pas d’un tel cadre pour s’entrainer.

Mi marche, mi course : Peut être la solution


Ce matin, j’ai pris le départ sous une petite pluie fine pour une montée au  fort des 4 Seigneurs.  Je n’ai plus fait un tel dénivelé (660D+) depuis Février dernier.

Le cardio étant toujours en souffrance dans cette ascension de 6km, je reprends une nouvelle fois à zéro et décide de prendre cette sortie plus comme une rando qu’une réelle sortie trail.

Dans la montée je suis le plus souvent en mode marche rapide en limitant la FC à 160 Maxi. Et ça fonctionne plutôt bien. La pluie fine que je n’aurais que très peu senti sous la foret cesse enfin et la masse d’air s’assèche, faisant disparaitre lentement les brumes automnales.

Fort des 4S et retour foire du Murier 09 juin 2013 cap

 

A mon arrivée sur le dernier tronçon de route qui monte au fort, toujours impossible d’aller plus haut. La « dépollution pyrotechnique » du site n’est toujours pas fini, il faudra encore attendre plus d’un mois d’après l’arrêté préfectoral affiché..Surement la faute à un hiver qui n’en finissait pas..

Fort des 4S et retour foire du Murier 09 juin 2013 cap

Je reprends donc le chemin de la descente, en mode Ipod, et surtout en mode course cette fois.

Fort des 4S et retour foire du Murier 09 juin 2013 cap

Je profiterai de la foire du Murier pour m’octroyer un petit détour, mais j’avais pas pris d’argent..Dommage…

Fort des 4S et retour foire du Murier 09 juin 2013 cap

Je repart et me retrouve au niveau des batteries hautes. Le blé commence enfin à pousser.

Fort des 4S et retour foire du Murier 09 juin 2013 cap

Une dernière petite photo qui nous montre bien que par ici,  la campagne est toute proche de la vie citadine..

Fort des 4S et retour foire du Murier 09 juin 2013 cap

…Il suffit de trouver la force de grimper un peu 😉

voila pour cette sortie Mi-marche, mi-course, en espérant que ce mode que j’avais appliqué à mes débuts et qui avait porté ses fruits, me permette à nouveau de progresser un peu.

Peut on fractionner sans montre programmable?


 

  • La réponse est OUI !

Grâce au travail de One Day, One Run.

Il a eu l’idée de créer des fichiers, au format MP3 et aussi Vidéo, reprenant différents types de fractionnés en utilisant simplement les bips d’une montre.

 

Et c’est bien là l’essentiel!

Pour ceux qui n’ont pas la possibilité de programmer leur montre, comme dans mon cas avec la Garmin 110,  un simple baladeur MP3 suffit alors.

Que demander de plus!

Du beau travail, avec en plus pour les MP3, des pré-annonces, permettant de savoir ce que l’on fait.

On peut rajouter qu’il a la gentillesse de partager tout ça sans rien attendre en retour… C’est rare de nos jours.

Voila un bel esprit.. Bloguer c’est aussi ça!

Déjà plusieurs séries de 30-30….45-45…1′-1’…

D’autres fichiers sont à venir sur son site, et je vous invite à surveiller ça de près.

Vous retrouverez tout cela ICI.

Aller fouiner sur son blog, il y a beaucoup d’autres choses intéressantes.

Je me demande bien pourquoi ce Monsieur ne fait pas encore partie de la Runnosphère.