Mon 1/2 Festitrail d’Autrans


A l’heure où de nombreux coureurs vont venir nous raconter leur nuit de la SaintéLyon, moi je voulais juste vous faire part de mes 7km et 200D+ parcouru ce dimanche matin du coté d’Autrans. Oh, rien de bien exceptionnel me direz vous. Mais chacun son objectif en course à pied. Pour moi, je ne suis pas à la recherche de l’exploit, je veux juste vivre des moments forts et être en harmonie avec la nature. J’ai la chance (et ça m’arrange bien) d’obtenir ces sensations en quelques kilomètres seulement. Ce parcours j’aurais pu le faire hier avec 500 coureurs, mais j’ai pris 1000 fois plus de plaisir à le vivre en mode « seul au monde » ce matin, dans cet espace « canadien », à mon rythme, sans le stress du chrono.  Avec entre les oreilles quelques morceaux choisis dont celui ci :

Je crois que c’est comme ça que je vois et vis la course à pied :

Des petits moments de plaisir mis bout à bout qui me font avancer et rester vivant…

Photo3795Photo3789Photo3796Photo3803Photo3799
Photo3808Photo3823Photo3839Photo3851Photo3864
Photo3865Photo3844Photo3847Photo3856Photo3858Photo3869

(Cette sortie correspond à la moitié du 12km du Festitrail d’Autrans 2013)

10 Réponses

  1. Il y a des similitudes … C’est blanc ! Belles photos.

  2. Cet espace canadien … J’aime bien🙂

  3. De bien belles images pour un moment qui a dû être magique. Quelle chance!

  4. Énorme !!!
    Ça donne envie !!!

  5. Encore de jolis paysages. Il ne faisait pas trop froid ?

    • Merci @ tous!
      @dd2012
      Heureusement, le brouillard givrant s’est dissipé juste a mon arrivée..Au début sans soleil, c’était bien juste,mais sans vent, c’était supportable.

  6. Une superbe sortie plaisir🙂

  7. Ouf, un peu d’air pur ! Je n’en peux plus de ces récits de course où le plaisir est absent (mais pas les marques d’équipement en tout genre), où seul le chrono compte (et où les autres sont désignés par un « ça »… « ça bouchonne, ça traîne »), où seule l’individualité est de mise.
    Vinvin, même quand tu cours seul, tu n’es jamais dans l’individualité pure, tu embarques toujours les autres avec toi. Et ça, c’est extra !
    (Je ne vise pas la Saintélyon dans mon propos, d’ailleurs quand on lit le récit de Nicolas ou d’autres amis coureurs, on voit bien qu’il existe de multiples dimensions qui dépassent la simple notion de performance, y compris dans ces courses longues. En fait, peu importe le flacon, pourvu qu’on ait l’ivresse !..)

    • Merci ma Clara pour ce commentaire qui me va droit au coeur.
      Je viens justement de lire le CR de Nico qui a pris visiblement beaucoup de plaisir sur cette Saintélyon..C’est ce qu’il était venu chercher, et la performance, comme tu dis, passe au second plan.
      Quant a toi la tenue de Mère Noël « sans bottes » te va à ravir😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :