Comboire : Un rocher fort curieux


La pause déjeuner 12/14 étant inextensible, mon allure de course à pied devenant avec l’age de plus en plus lente, il faut bien se rendre à l’évidence : Si je veux pouvoir profiter de quelques belles sorties D+ à la mi-journée, il va falloir raccourcir les parcours. C’est ce que j’ai fait ce vendredi 21 Novembre. Au lieu de partir du stade Bachelard, je me suis rapproché du « Rocher de Comboire » afin de gagner quelques minutes précieuses..Minutes que je préfère utiliser à flâner au sommet de ce joli promontoire, au lieu de me stresser pour rentrer avant le couperet fatidique des 14 heures. rocher comboire Ce midi le temps ressemblait plus à un début de printemps, ou un début d’automne alors je n’avais pas envie d’aller tourner en rond. Il faut dire que par ici on est quand même bien gâté, alors pourquoi se priver? Le départ de ce tour longe la digue du Drac avec ce  passage de « rapides », rocher de comboire 21 nov 14 cap qui nous rappelle ici que, même si aujourd’hui maîtrisé, le Drac est avant tout un « torrent », et qu’il a par le passé fait bien souvent des victimes par ses crues rapides et imprévisibles. innondation grenoble Mais prenons un peu de hauteur en direction du sud avec une belle vue sur le massif de  l’Oisans à ma droite, rocher de comboire 21 nov 14 cap et le point sommital de cette sortie sur ma gauche : rocher de comboire 21 nov 14 cap Dans le retro, la ville de Grenoble qui semble déjà si loin… rocher de comboire 21 nov 14 cap Me voila maintenant face au Vercors dans cette longue montée régulière et sans ombres, « le chemin de cimentiers » : rocher de comboire 21 nov 14 cap Et oui, du Rocher de Comboire ont été extrait des tonnes de calcaire. Vers 1840 sur 60 usines de ciment en France, 30 se situaient dans l’agglomération grenobloise..Il faut dire que les connaissances en la matière d’un certain Louis Vicat, y sont pour quelque chose.

fours de Comboire

Fours de Comboire

Maintenant me voici dans le dur!! Direction le sommet du rocher. Là je ne peux que marcher…La pente est trop raide pour moi, rocher de comboire 21 nov 14 cap mais du coup l’arrivée au sommet est assez rapide, rocher de comboire 21 nov 14 cap et la récompense est au rendez vous! « 5 minutes d’arrêt, tout le monde descend »!  Voila ces minutes tant attendu qui justifient au combien ce parcours raccourci. Moi.. J’aime prendre mon temps. Le chrono peut bien filer sans moi, je ne le rattraperais pas!  Je sais que dans moins d’une heure je retrouverais ma chaise, mon bureau, mon écran, alors je prends ma Dose de Trail, et mes yeux parcourent les 360° qui s’offrent à eux. rocher de comboire 21 nov 14 cap Il est temps de reprendre le chemin de la descente, apres avoir rejoint une autre particularité de ce rocher : Son Fort rocher de comboire 21 nov 14 cap Magnifique ouvrage d’art de 1884 construit, bien sur, avec le ciment du Rocher! rocher de comboire 21 nov 14 cap Pour finir, je profite d’un joli chemin en sous bois, avec de belles couleurs d’automne. J’ai du mal, à ce moment là, à réaliser que sous mes pieds des kilomètres de galeries (aujourd’hui condamnées)  gardent à jamais le témoignage du temps passée. Vous ne me croyez pas? Alors cliqué sur ce chemin pour voir ce qui se passe dessous : rocher de comboire 21 nov 14 cap Alors, si en venant courir par ici vous entendez l’echo de vos pas, vous saurez maintenant pourquoi 😉

Publicités

Toujours plus haut! Toujours plus Fort!


comboire

Voila bien longtemps que je n’avais pas fait le tour du rocher de Comboire. Il fut un temps où je partais directement du stade.

Aujourd’hui mon rythme lent ne me permet plus de le faire, alors je triche un peu en me garant au pied du rocher m’épargnant ainsi plus de  2km de digue. Cette sortie ayant lieu entre 12h et 14h le timing est assez serré.

Me voila longeant la digue du Drac en ayant un œil sur ce sommet. A cet endroit je me suis toujours posé la question : « Mais comment vais je faire pour me retrouver là haut dans quelques minutes? »

Photo2927

Voila un petit replat  où j’aurai croisé une cavalière solitaire…

Photo2932

Après 20′ la ville semble déjà bien loin..

Photo2935

Passage au hameau de la Balme où je suis toujours en extase devant cette maison en pierre.

Photo2938

Maintenant je vais attaquer un partie difficile, car en pente et surtout sans ombre : C’est le chemin des cimentiers.

Avec 25°c et en plein midi ça rend les choses un peu plus compliquées.

Photo2942

Alors je marche..Je cours…Je marche. Bref, en un mot : Je fractionne! 😉

Arrivée au pont de bois, j’attaque la montée du rocher proprement dite. A l’ombre cette fois ci, mais c’est parti pour 110D+ sur 500m.

c’est un mur! Mais je sais ce qui m’attend au sommet et je me motive comme ça.

Photo2951

Je me serai bien assis là, mais il reste encore quelques mètres à gravir

Photo2956

Et voila la récompense!! « Toujours plus haut! »

Photo2968

Photo2961

Quelques minutes de récup. et il va falloir déjà redescendre.. 😦

Je me suis promis de faire ce retour non pas par les crêtes, mais plutôt par le fort, que je n’ai pas encore eu la chance de voir de prés..

Après un peu de jardinage je trouve enfin le chemin qui fait dos à la fortification :

Photo2970

Voila cette forteresse, la seule qui manquait à mon tableau de chasse. Je peux dire maintenant que j’ai fait toutes les fortifications des alentours de Grenoble!

« Toujours plus Fort! »

Photo2975

Encore un bel ouvrage militaire qui aura peu servi et qui reste plutôt en bon état malgré son age (1884).

Photo2977

Je rejoins maintenant la route du fort, mais je ne connais pas cette partie du rocher et je m’égare dans des sentiers bien peu marqués…ça descend, c’est déjà bon signe!

Je retrouve enfin la route de Seyssins qui me ramène a ma voiture.

Voila encore une belle sortie 12/14 comme je les aime. Un temps superbe, je suis toujours surpris par le faite de découvrir encore de nouveaux endroits. Mais je pense que c’est ça qui me motive et qui me donne le gout de continuer de courir…même si c’est de moins en moins vite. 😉