A la recherche de la fontaine de Fontaine


Pour ceux qui ne connaissent pas la région Grenobloise, Fontaine est une ville située dans la périphérie sud de Grenoble.

J’y passe d’ailleurs 8 heures par jours assis devant un écran, et quelques fois un peu plus lorsque je me m’évade durant la pause 12/14 en prenant la direction des Vouillants (premiers contreforts du Vercors) pour une mini-sortie trail.

Je suis bien souvent à la recherche du temps passé, et c’est en parcourant le livre « Fontaine au temps jadis.. » que m’est venu cette idée de sortie.

fontaine

Un Fontainois de vieille souche relate dans ce livre de 1978 : « Autrefois, il y avait sept fontaines..il n’en reste aucune aujourd’hui. L’eau descendait des Vouillants de la « Fontaine de cent francs » et alimentait tout le village. Je vous y emmènerai un jour car il ne faut pas oublier que le mot « Fontaine » trouve ici ces origines… »

Il ne m’en fallait pas plus pour trouver l’envie de chausser mes baskets et partir ce jeudi midi en mode explorateur 😉

J’avais bien sur fait quelques repérages avant, notamment grâce aux indications des cartes IGN.

Je trouvais bien ce signe : fotnaine dont la légende correspond à la présence d’une fontaine et aussi ce « rond bleu » source dont j’ignore encore la signification et qui évoque pour moi une présence d’eau (source?)

Le départ m’est bien connu, puisque la plupart de mes sorties 12/14 partent d’ici, avec une belle ascension en lacets qui ne laisse pas trop le temps pour l’échauffement.

Photo3889

Les baies roses du fusain sont encore, à ma grande surprise, bien présentes. J’ai plus coutume de les voir entre octobre et novembre..

Photo3894

Même si ce midi le temps est au beau, les zones ombragées sont encore bien givrées, et j’ai plusieurs fois durant cette sortie eu l’impression de passée d’une saison à une autre en quelques mètres seulement.

Photo3896

J’attaque maintenant la partie boisé de mon itineraire et jette un coup d’oeil sur ma carte, car les chemins sont nombreux dans le secteur.

Photo3899

ça grimpe dans un single  et je ne dois plus être tres loin….En effet…Là sur ma droite :

Photo3900

Oui! ça ressemble bien a une fontaine! Elle est aujourd’hui quasiment enterrée et noyée dans la végétation.. L’eau semble bien presente encore aujourd’hui.

Photo3901

Serait ce la fameuse « Fontaine de cent francs »? C’est fort probable d’après mes recherches, mais qui pourrait m’éclairer de nos jours..

Quelques mètres plus haut je trouve ce réservoir rempli d’eau, lui aussi à l’abandon..Il y a bien une source ici! 🙂

Photo3904

Je poursuis mon chemin en direction maintenant de cette autre soi disant source..Histoire de rallonger un peu le parcours.

En chemin je profite du panorama sur la cuvette grenobloise. Cuvette qui a cette époque de l’année, et compte tenu des conditions climatiques actuelle, a revêtue son couvercle de basses couches froides et polluées..Contre partie de ces belles journées anticyclonique d’hiver!

Photo3910

Je repars dans la foret avec un bon moment de jardinage…J’ai du mal a m’orienter. Je repasse plusieurs fois dans le même chemin qui semble être celui qui mène a cette source…Je trouve enfin l’endroit..Un peu décevant..Beaucoup de pierres par ici, un sol instable, de la mousse et avec quelques trous dans le sol..L’eau doit pouvoir circuler par ici, mais avec les températures négatives bien difficile d’en savoir plus..Je reviendrai au printemps pour confirmation, et j’attends aussi une réponse d’IGN concernant la signification de ce symbole sur leur carte..(voir leur réponse dans les commentaires).

Photo3920

Il est temps de rentrer avec quand même le plaisir d’avoir trouvé cette fontaine, but principal de cette sortie. L’objectif est atteint. Avant d’entamer une belle descente je profite encore de ces paysages que je trouve bien automnal pour l’époque :

Photo3924

Ma curiosité et mon intérêt pour l’histoire des lieux où je cours, me font toujours découvrir de nouvelles choses. Voila encore une sortie qui m’aura emmené bien plus loin que ces 7km et 300D+…Bien plus loin dans le temps..A une époque aujourd’hui révolue, mais dont heureusement la non-urbanisation de certains lieux aura permis de préserver quelques traces……. Des traces, pour ne pas nous faire oublier que pour se projeter dans le futur il faut aussi savoir regarder derrière soi.

Publicités